Le site du Châtelier

LE SITE DU CHATELIER

textes de Yves Marie Rouat, professeur d'histoire et historien local 

La Motte Féodale 

Centre médiéval et seigneurial de la paroisse, le Châteliercomme son nom l'indique ,tire son nom de la présence d'un "chateau" dont l'existence se manifeste aujourd'hui encore par la belle motte féodale, pièce maîtresse mais non la seule de ce site.

Butte de terre artificielle, la motte, de forme circulaire, obtenue par tassement des terres issues du profond et large fossé qui l'entoure, d'une hauteur de 4-5 mètres et d'un développement d'une centaine de mètres, est encore bien conservée malgré quelques affaissements de terre et un rognage partiel lors du remembrement qui faillit lui être fatal ! Une belle couverture d'arbres la protège aujourd'hui de l'érosion. ( propriété privée)

ces "châteaux de l'an mil", sont caractéristiques du système féodal qui se généralise à partir du 11ème siècle.Surmontée d'une tour en bois rectangulaire de deux ou trois étages, entourées de palissades, la motte est d'abord un lieu défensif et la résidence d'un seigneur vassal d'un seigneur plus puissant.

Contiguë à la motte,se trouve la "basse-cour" elle-même entourée de fossés et de talus mais de moindre ampleur qui abritait les dépendances: granges, écurie, ateliers et habitations des serviteurs...On en repère aisément les traces en contrebas en descendant vers "les fosses" au nom, lui aussi,bien significatie et qui abrita un petit manoir d même nom.

La motte traduit l'autorité et les pouvoirs du seigneur: le pouvoir mi litaire et judiciaire car la justice est l'une de ses prérogatives mais aussi économique. Il a le monopole des moulins, fours, pressoirs.....(les droits de ban).

On trouve d'autres motte le long de la rance , dont l'une encore sur la commune d'Eréac  au Bois-Hamon. Furent-elles toutes castrales , c'est à dire le siège d'une seigneurie ? non sans doute ! Mais dans la mesure ou le nom du site a fourni une lignée de seigneurs portant pour  patronyme le nom du Châtelier, nous n'avons ici aucun doute.Alain du Chastelier, le plus ancien de la lignée connu par les textes, vivait en 1228 et eut pour successeur son fils Alain qui est dit "chevalier, seigneur du Chastelier et de Branxian" (Lanrelas). Les du Chastelier tinrent la seigneurie en ligne directe jusqu'en 1480, année où elle passa par le mariage de Catherine du Châtelier, unique héritière, dans la famille de Villeblanche (seigneurs de Broons); puis une dissension familiale entre un oncle et un neveu la fit passer dans les mains de la puissant et ancienne famille de Montmorency (Anne de montmorency fut grand-maître puis connétable de France); puis encore dans celle des Bourbon -Condé au 15ème siècle  et à la révolution, la seigneurerie se trouve entre les mains des Botherel de la bretonnière.

 

http://fr.topic-topos.com/motte-castrale-ereac

La Chapelle du Chatelier

Au milieu du village , la chapelle, de simple plan rectangulaire avec son modeste clocheton à jour, attire les regards par ses agréables proportions. issue de l'Ancienne chapelle castrale , cponstruite en 1775 et rénovée à plusieurs reprises , elle a conservé des fenestrages du XVèle siècle 

 

      

 

La Chapelle est dédiée à Sainte Anne, (elle abritait la statue de sainte Anne Trinitaire , aujourd'hui en sureté dans l'église parroissiale) et à Saint Jean Baptiste. On remarquera à droite de la porte un antique bénitier du XVème siècle orné de mascarons du XVème siécle aussi.

nota : d'autres experts indiquent qu'il pourrait s'agir aussi d'une cuve baptismale monobloc en s'appuyant la rainure interieure de la cuve qui aurait pu recevoir un couvercle et sur les 4 figurines extérieures .

    

 

Une statue polychrome de sainte Emérentienne  ( ou Emerence) martyre , elle fut mise à mort par des païens qui lui arrachèrent les entrailles; c'est pourquoi  elle tient celles-ci dans ses mains de façon réaliste. On lui reconnait une vocation thérapeutique, particulièrement dans les maux de ventre; selon le dicton " Emerance guérit le mal de panse"

nota : là encore d'autres textes parlent plutôt des cailloux de la lapidation que Ste Emérentienne tiendrait sur son ventre ....mais les reportages d'époque manquent cruellement et l'imagination et les interprétations sont permises ! en tout cas la statue du châtelier montre bien  que la pauvre  Emerentienne, sœur de lait de Sainte Agnes, a payé chèrement sa sympathie pour Sainte Agnes de Rome , égorgée quelques temps avant!

 

 

 


>>>>><<<<<

le site du Chatelier doit aussi sa renommée à une très ancienne foire dont l'origine médiévale est attestée par des écrits remontant à l'époque révolutionnaire.  La foire, toujours dite du châtelier, http://foire-du-chatelier.asso-web.com/  s'est déplacée fin 19ème  dans le bourg d'Eréac  mais la chapelle   qui ne sert au culte principalement qu'à l'occasion de la Sainte Anne (26 juillet), a depuis peu reçu quelques aménagements et pemet une activité culturelle tournée sur une exposition photo d'été et un concert .

 

 

    

 

Patrimoine Eréac

 

 

Chapelle du Chatelier    Dédiée à Sainte Anne et Saint jean Baptiste . Edifice rectangulaire  du 15ème siècle (origine 15ème et 1ere révovation 18ème?) , dans lequel on a conservé des fenestrages d'origine et le  Bénitier .

Elle fut bénite le 29 janvier 1775, mais un nouvel autel  a été consacré en 1846

Mobilier: Statues anciennes (18ème)de Sainte anne, sainte Emerentienne et Saint Jean baptiste: bénitier du 15ème siècle 

 

 texte de René Couffon dans le répertoire des églises et des chapelles des CdN à la société d'émulation en 1939

 

 

 



Les réactions

Avatar Daniel Lejart

CHAPELLE du XV siècle, située au village du Châtelier
A l'origine cette chapelle appartenait aux seigneuries MONTMORENCY (1594) et BOURBON-CONDE (1634),
qui ont habités le château du Châtelier.
Elle tomba en ruine et fut reconstruite en 1775 .
Trois Saints y sont dédiés, Ste- ANNE, St-JEAN-BAPTISTE et Ste- EMMERENTIENNE.
Jadis la foire du Châtelier se passait dans ce village

Le 04-04-2013 à 12:56:15

Réagir


CAPTCHA